L’étonnement philosophique

Les principaux ressorts ou principes actifs de l’esprit humain sont le plaisir et la douleur et, quand ces sensations sont ôtées de notre pensée ou de notre sentiment (feeling), nous sommes dans une grande mesure incapables de passion ou d’action David Hume1 On peut voir l’histoire comme une suite de dépassements de limites existantes, un voyage aux […]

Philosophie et situations extrêmes 2. Croyez-vous en l’Inexistence de Dieu ?

Originally posted on Philosophie : Alternative:
…Il existe un seuil au-delà duquel les réactions des individus ne nous informent sur rien d’autre que la situation elle-même[1]. Philosophie et Situations extrêmes 1 évoquait le désarroi et la confusion allemande qu’avait semé la propagande de Goebbels parmi l’opinion allemande. Au bout de douze années de silence en Allemagne, petit à petit, on…

Désirer sans souffrir

Je vis le manque sur le mode de l’absence. Telle chose, tel être n’est pas (là) alors que je désire qu’il (le) soit. Vivre le manque n’est pas juste constater cette non-présence, c’est la ressentir. Je suis, dans l’état de manque, impliqué personnellement. Ainsi, anxieux, tendu vers l’objet en question, une intention et une volonté voient le jour qui visent à mettre un terme à cet état d’inconfort. […]

Les voix de la passion

Une dormeuse, Picasso, 1933  Il ne peut y avoir deux passions plus ressemblantes que celles de la chasse et de la philosophie, quelque disparité qu’on puisse saisir entre elles à première vue. même si, dans un cas comme dans l’autre, il nous arrive de mépriser en elle-même la fin que nous poursuivons, toutefois dans le feu […]

Temps et Uniformité dans la philosophie et l’Histoire d’Angleterre de David Hume.

Article en chantier… INTRODUCTION Un principe ne devient un motif propre à influencer la conduite des hommes que s’il est en mesure d’affecter leur goût et leur sentiment, deux des grands principes que la science de la nature humaine de David Hume ne tarde de dégager alors qu’elle aborde l’étude des moeurs. Les hommes sont soumis à leur constitution. Voilà ce qui est posé dès le premier Livre […]

Plaidoyer pour une éthique du Vrai (III)

Des dieux, je ne sais ni s’ils sont ni s’ils ne sont pas (Protagoras)   La vie de Jésus. Divagations langagières   Sans pour autant dénoter quoi que ce soit[1], « Dieu » s’emploie dans des propositions douées de sens. A ce concept correspond donc une représentation cognitive dénuée d’équivoque si l’on considère que toute prière s’adresse à un être éternel, infini, omnipotent, […]

Plaidoyer pour une éthique du vrai (2)

2.Du repentir à l’acting out     Vous, soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait » (Matt. 5 : 48)     Au temps où Athènes pensait le monde, le mal radical n’habitait pas l’homme. Ce dernier, prenant la nature pour modèle, pouvait suivre des inclinations naturelles qui ne le mèneraient pas nécessairement à sa […]

Plaidoyer pour une éthique du vrai (I)

Si l’esprit de religion se joint à l’amour du merveilleux, c’est la fin du sens commun. (Hume, Enquête sur l’ent. Humain, p. 91) De la notion de guerre juste à l’Idéal de la raison pure Le terrorisme est-il une forme de guerre juste ? La notion de guerre sainte n’est-elle pas en soi une contradiction ? Contre […]

Réhabilitation du pessimisme

L’optimisme en tant que désir du meilleur crée les conditions de la survenue du pire avec la ferme assurance et la tranquillité d’esprit qui l’accompagne de s’améliorer sans cesse Bernard Henry lévy La barbarie à Visage humain[1].  Parce que c’était lui, parce que c’était moi, nous dit Montaigne (Essai, I, 28). Et nous pensons volontiers que l’amour […]

La politique de l’oubli

La raison est et ne doit qu’être l’esclave des passions ; elle ne peut jamais prétendre remplir un autre office que celui de les servir et de leur obéir. (David Hume TNH, 270)   Le régime démocratique, fondé sur la libre détermination des grands choix par la majorité, se condamne lui-même à mort si les citoyens […]

2014 en révision

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2014 de ce blog. En voici un extrait : Un tramway de San Francisco peut contenir 60 personnes. Ce blog a été visité 3 400 fois en 2014. S’il était un de ces tramways, il aurait dû faire à peu près 57 voyages pour transporter tout le […]

Le naïvisme, philosophie de notre temps

Pour Michel Serres, les hommes sont voués à être les acteurs de leur avenir quand bien même celui-ci peut parfois leur sembler incertain. Car ce qui pour beaucoup n’est qu’une crise est pour lui l’avènement d’un monde nouveau qu’il convient de penser à nouveaux frais[1]…. Or l’univers de pensée qu’il nous propose le permet-il ? « Petite poucette », […]

Les fondements littéraires de la philosophie

On ne peut pas de la limitation de notre capacité de comprendre déduire l’existence d’un d’être, d’une forme de vie, nous ne pouvons que supposer qu’au-delà de ce que nous sommes humainement capables de penser se tienne une transcendance. Ce n’est pas juste parce que nous définissons l’infini comme ce en quoi nous ne concevons nulle limite, nul terme ou nulle fin que cet infini […]

Catalogue Raisonné des Philosophes

a Arendt Hannah. Eichmann à Jérusalem b Bruckner Pascal. La tyrannie de la pénitence c Cioran Sa théorie du Suicide Chamfort. … e Eckhart. victime de l’opprobre g Gilson Etienne. L’art d’écrire sans fioritures… h Hume. La raison, cette passion calme… l La Bruyère La Rochefoucauld. psychologue-né j Jerphagnon Lucien. L’humour philosophe k Krisnamurti pourdendeur de la fausse croyance et de la malhonnêteté intellectuelle m Montaigne. Précurseur […]

Critique de la raison névrosée

L’oraison n’est à mon avis qu’une relation intime d’amitié où l’on s’entretient souvent seul à seul avec celui dont on se sait aimé (Thérèse d’Avila, Autobio.,8) Les hommes s’imaginent que le vrai, l’important doit être dans l’inexplicable (Nietzsche) [1]  I Lorsque la raison peine à dire la complexité du réel et échoue à comprendre ou expliquer la […]

Miracle à Béasse

Accès : Depuis Nice : M 6202 jusqu’à Plan du Var, puis D 2565. Avant Lantosque (447m), prendre à Droite en direction de la D 73, puis la D 27 en direction de Saint Colomban. Le paysage devient de plus en plus aride le long de cette route splendide qui serpente au coeur d’un environnement sauvage. Arrivée […]

Misogynies

Allez plaire, allez aimer, allez nuire — allez jouer[1] I Derrière chaque grand homme, il y a une femme. Socrate, par exemple, devait son talent et sa réputation de dialecticien hors pair à son épouse, Xanthippe : Xanthippe le poussa toujours plus avant dans sa vocation originale en lui rendant son foyer inhabitable, c’est elle qui […]

Amour, Unité, Temps (III)

III La femme explique le fini. L’homme court après l’infini. (Kierkegaard, Ou bien, ou bien, II, 575) Si l’amant désire voir l’objet aimé, c’est seulement afin d’arroser cette forme non sensible qui se dessèche. (Plotin, Ennéades, VI, 7, 33, 22) L’Amour n’est pas cette lumière éclatante qui aveugle et transforme comme dans l’idéalisation où le […]

Amour, Unité, Temps (2)

Les autres choses n’étaient que lumineuses, elles n’étaient pas la lumière. (Plotin[1]) Les inclinations naissantes, après tout, ont des charmes inexplicables, et tout le plaisir de l’amour est dans le changement. (Molière, Dom Juan[2]) II   L’amoureux veut stabiliser le vécu de cette expérience unique, soustraire au temps, afin de le conserver, ce ravissement où l’esprit […]

Amour, Unité, Temps. (1)

…Car ce qu’il a ressenti depuis le début, c’était à Partir d’une faible lueur, l’amour de cette immense lumière[1]   Rencontrer un homme, c’est être tenu en éveil par une énigme (E. Lévinas)     I Il y a dans l’amour un élan irrésistible qui pousse presque malgré eux les amants à ignorer la dualité […]

Les paradoxes de la liberté. L’instant Sartre

  Jamais nous n’avons été plus libres que sous l’occupation allemande (…) puisqu’une police allemande cherchait à nous contraindre au silence, chaque parole devenait précieuse comme une déclaration de principe ; puisque nous étions traqués, chacun de nos gestes avait le poids d’un engagement. (J.P. Sartre, Lettres françaises, septembre 1944)     Aujourd’hui, dans les sociétés qui […]